WhatsApp : 3 alternatives africaines pour discuter en toute sécurité

3 alternatives africaines à whatsapp

WhatsApp a repoussé de trois mois l’application de sa nouvelle politique de confidentialité. Malgré cela, l’exode des utilisateurs vers d’autres applications de messagerie instantanée ne s’arrête pas. 

Si vous souhaitez opter pour une alternative africaine plus sécurisée, alors vous êtes au bon endroit.

Ondjoss

Fièrement propulsé par 3Tank Innovation, Ondjoss est une application de messagerie instantanée à l’instar de Whatsapp. Créée par une startup camerounaise, elle ambitionne conquérir l’Afrique.  Elle possède des fonctionnalités comme la sauvegarde des messages sur le cloud. Ce qui permet de récupérer tous vos messages et fichiers lors de la perte ou du changement de téléphone. On peut ajouter à ces dernières, l’outil de dessin, le lecteur vocal et les histoires uniques. La plus grosse spécificité d’Ondjoss est qu’elle intègre l’emoji de l’Union Africaine. C’est la seule application de messagerie instantanée à l’avoir.

Dikalo

L’application de messagerie instantanée préinstallée sur Kunfabo, une marque guinéenne de smartphone, a de quoi se réjouir.  Dikalo est une startup camerounaise créée par Alain Ekambi et Daniel Agnero. Elle prend à cœur l’intimité des utilisateurs. Aujourd’hui, Dikalo compte plus de 10 000 téléchargements sur Play Store. L’ambition de Dikalo, c’est aussi de faciliter les transactions financières à travers Dikalo Nkap.

Kamix

Au-delà d’être une application de messagerie instantanée, Kamix associe également transaction financière et marketplace. Elle permet d’envoyer de l’argent vers le Cameroun sans aucun frais de transaction. Les développeurs penseront-ils aux autres pays africains très prochainement ? On l’espère. Très facile d’utilisation, elle enregistre déjà plus de 5 000 téléchargements sur Play Store.

Les africains innovent dans le domaine du numérique. C’est l’occasion pour les utilisateurs de ces applications surtout africains de consommer “le local” pour promouvoir et encourager les jeunes du continent africain. Cet exode des utilisateurs durera-t-il ? 

Si c’est maintenant que vous voulez vous lancer sur les réseaux sociaux, vous devez pouvoir vous préparer avec ces questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ouvrir la discussion
Nous écrire?
ADHERE Digital
Bonjour !
Discutez avec nous !