Veille concurrentielle – Le guide pour sa mise en place

Veille concurrentielle - Le guide pour sa mise en place

On dit qu’il faut savoir garder ses amis proches de soi mais ses ennemis encore plus près de soi. Cette phrase est d’autant plus vraie dans le monde de l’entrepreneuriat où  vous tenir au courant des pratiques de vos concurrents et anticiper leurs actions est primordial pour avoir une longueur d’avance sur eux. Il est donc important de s’intéresser de près à leurs actions marketing et à leurs  manœuvres stratégiques. Pour cela une forme de surveillance est de mise à travers la collecte de leurs  documentations, l’observation de leurs  produits, les évolutions de leur structure… C’est la veille concurrentielle.. 

Qu’est ce que la veille concurrentielle ?

La veille concurrentielle correspond à un ensemble de méthodes mises en place par une entreprise pour faire des recherches sur ses concurrents, apprendre à les connaître, et à les comprendre et à les surpasser. C’est une manœuvre stratégique qui offre la possibilité aux dirigeants d’une entreprise d’analyser les actions de ses concurrents pour mieux adapter sa stratégie.

La veille concurrentielle est une composante de l’intelligence économique au sein d’une structure. Il existe plusieurs types de veille que vous pouvez mettre en place dans votre entreprise. Elles sont indépendantes et peuvent donc être mises en place individuellement. Nous pouvons citer parmi elles, la veille concurrentielle, la veille commerciale, la veille stratégique, la veille juridique, la veille internet, la veille marketing, la veille technologique.

Les outils de veille concurrentielle

S’informer reste la clef pour trouver ce qui convient le mieux pour soi et pour son entreprise. Pour ce fait, il existe plusieurs outils de veille concurrentielle.

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux regorgent d’informations sur l’environnement concurrentiel. La surveillance des réseaux sociaux est un bon moyen pour extraire des indicateurs chiffrés, comme le taux d’engagement de l’audience. De plus, cette démarche permet d’avoir accès aux dernières actualités de l’entreprise observée ainsi qu’à des informations précieuses sur son secteur, si elle fait de la curation de contenu. 

Les flux RSS

L’utilisation des agrégateurs comme Feedly, Google Alerts, permet d’automatiser, à différents niveaux, la collecte des informations sur la concurrence. Ils offrent de nombreuses fonctionnalités permettant de :

  • Consulter plusieurs sites sur une seule et même interface.
  • Mettre en place des alertes à partir de mots-clés stratégiques. 

Ces flux permettent donc de suivre en temps et en heure les actualités de vos concurrents, les contenus postés sur les réseaux sociaux…

Les articles de presse

La presse est aussi un bon moyen pour obtenir des informations, qu’il s’agisse d’une couverture médiatique positive ou négative. Savoir que votre concurrent est au cœur d’un scandale signifie que vous pouvez en profiter de manière responsable, avec des publicités ou du contenu bien placé. D’un autre côté, vous devez aussi vous tenir informé de toute bonne presse qu’il obtient. Connaître ce qu’il a fait et comment il l’a fait, vous aidera à orienter votre propre stratégie. Cela vous évitera également d’être à la traîne.

Les avantages de la veille concurrentielle

Faire de la veille concurrentielle est un vrai travail d’amont. Avec les informations collectées, une entreprise peut :

Détecter :

  •  Les nouveaux entrants sur le marché
  •  Ceux qui ont une forte influence en ce moment
  •  Son e-réputation et son positionnement
  •  Les actions marketing des concurrents
  •  Les menaces ou opportunités qui peuvent impacter 

S’adapter pour :

  •  Trouver de nouveaux opportunités ( produits, services, technologies, processus, marchés)
  •  Anticiper les changements du marché et/ou de l’industrie
  •  Développer sa stratégie digitale et créer des contenus uniques et différenciant
  •  Gagner des parts de marché
  •  Rester compétitif et prendre de l’avance sur ses concurrents

Comment mettre en place la veille concurrentielle

Sélectionner les informations à rechercher
Il s’agit dans un premier temps de collecter les informations nécessaires. Le mind mapping est un très bon outil de travail pour débuter. Il permet de mettre à plat les informations souhaitées, essentielles et non requises. Vous pouvez commencer par vous concentrer sur trois points principaux: les concurrents et leurs structures (filiales…), les clients, les fournisseurs. Le but d’une veille concurrentielle est d’en savoir assez pour avoir une longueur d’avance sur les potentiels mouvements des concurrents.

Collecter les informations qualitatives et quantitatives

Pour mener à bien sa veille, la collecte d’informations est une étape essentielle. Pour ce fait, il est nécessaire de choisir des outils de recherche adaptés afin de ne collecter que les données pertinentes. Plusieurs moyens de collectes d’informations sont disponibles comme la newsletter de l’entreprise, les réseaux sociaux, le site web de l’entreprise, les influenceurs ou collaborateurs influents dans l’entreprise, la presse.

Traiter et mettre en forme les informations

Après la phase de collecte des données, il faut maintenant traiter et exploiter ces informations. Cette étape consiste à prioriser les données pertinentes en tenant compte des objectifs d’analyse de l’entreprise. De plus, cette phase doit être effectuée en continu pour que celle-ci soit efficace.

Stocker et communiquer les résultats

La dernière étape pour mettre en place une veille concurrentielle consiste à stocker efficacement les données pour qu’elles illustrent les objectifs stratégiques de l’entreprise qui mène l’analyse. Vient ensuite la diffusion. Chaque département reçoit les informations qui lui sont destinées. Elles vont permettre de prendre des décisions stratégiques adéquates en fonction de l’état de l’environnement de l’entreprise et de la concurrence. La méthode de stockage peut donc totalement varier d’une structure à une autre et vise à assurer la diffusion des données auprès des services de :

  • Recherche et développement.
  • Gestion de la clientèle.
  • Marketing/communication.

La veille concurrentielle est un outil important pour anticiper les évolutions de son marché. Recueillir des informations est une étape importante de la veille mais ce n’est pas suffisant. Il faut aussi pouvoir exploiter ces informations afin de faire ressortir les signaux les plus pertinents. Enfin, diffuser les différents résultats obtenus est aussi une étape qu’il ne faut pas négliger. L’objectif est de répertorier les résultats collectés et traités en fonction du département qui en a besoin. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ouvrir la discussion
Nous écrire?
ADHERE Digital
Bonjour !
Discutez avec nous !